Singap’ is free: Carnets de voyage en Asie

2010 Formula 1 Singapore Grand Prix

Je suis un peu en retard, mais voilà presqu’un mois qu’un des évènements majeurs de Singapour a eu lieu, je parle bien sur du Grand Prix de Formule 1. Célèbre pour son circuit urbain et sa course de nuit, le grand prix attire toujours beaucoup de monde dans la cité-état. Et contrairement à l’année dernière, j’ai profité que Christelle était en Malaisie ce week-end pour prendre une place et aller sur le bord de la piste voir les qualifications. :)

Au bord du circuit

Au bord du circuit

Armé de mon 24-70 et… de la caméra embarquée de mon téléphone, je prends un billet « walkabout », c’est à dire, pas de place assise, mais je peux circuler librement tout autour de la moitié du circuit, le tout est donc de trouver le meilleur spot: pas trop de monde, pas trop de grillage, et où les voitures ne vont pas trop vite! Autre détail indispensable, les boules quiès! Sans elles, je serai surement sourd maintenant, le bruit est vraiment impressionnant…

En route pour le GP

En route pour le GP

Voici quelques photos et vidéos:

Devant le Fullerton hotel

Devant le Fullerton hotel

Une des Red Bull

Une des Red Bull

Renault, avec le nouveau design

Renault, avec le nouveau design

Cette année, Alonso a remporté la victoire, et sans tricher ;)

Haze (brume)

Contrairement à d’autres grandes villes d’Asie (surtout en Chine: Pekin, Shanghai, Canton…) qui sont très polluées, Singapour ne souffre généralement pas de ce mal. L’air est plutôt propre et respirable, malgré l’humidité. La circulation automobile est limitée, et les quelques usines du pays sont parquées sur une île un peu à l’écart.

Et pourtant, l’indice de pollution de l’air atteint en ce moment des sommets, et l’atmosphère ressemble à ça en plein jour:

Le ciel brumeux de Singapour

Le ciel brumeux de Singapour

Non, aucun volcan ne se réveille, mais c’est bien d’Indonésie que vient ce nuage! Il s’agit de feux que les agriculteurs pratiquent tous les ans à cette période pour nettoyer et fertiliser leurs terres.

Selon la force et la direction du vent, la fumée peut remonter jusqu’à Singapour et même la Malaisie et la Thailande… d’où une atmosphère aujourd’hui assez trouble!

Le « gouvernement » singapourien tente bien d’empêcher le phénomène en proposant d’aider l’Indonésie avec d’autres moyens (financiers, humains, matériels…), mais chaque année, les fermiers de Sumatra continuent de brûler leurs terres et d’enfumer Singapour!

Alors, qu’est-ce qu’on fait pour empêcher ça? On fait grève?

Depuis la fenêtre, chez nous

Depuis la fenêtre, chez nous

La tête dans la fumée

La tête dans la fumée

Welcome to my paradise

Une chanson découverte dans un bar à Lombok, plutôt sympa, et ça reflète bien l’ambiance! (c’est indonésien, Steven & coconut trees)

Welcome to my paradise

Gili islands, Lombok, Indonésie

Suite et fin de mon voyage à Lombok, les petites îles Gili, au nord de Lombok.

Au fond, 3 petits ilots, ce sont les iles Gili

Au fond, 3 petits ilots, ce sont les iles Gili

Il s’agit de 3 petits îlots de sables blancs. Les plages sont plutôt sympas, l’eau est très claire et limpide, chaude, et remplie de coraux et autres poissons. L’espace sous marin est la principale attraction et il est protégé et surveillé activement.

Les villageois s'activent

Les villageois s'activent

Des structures métalliques  géantes sont construites en forme de poisson, dauphin, tortue… pour aider à la (re)construction du corail. Ces structures sont posées au fond de l’eau et alimentée par un léger courant électrique. En posant du corail dessus, sa croissance est décuplée et cette méthode permet donc de reconstituer un écosystème très rapidement.

La plage de Gili Trawangan

La plage de Gili Trawangan

Vous vous en doutez, nous sommes donc allé plonger dans ces eaux chaudes. L’eau est vraiment claire, presque 20 mètres de visibilité. Et sous l’eau, on voit donc pas mal de coraux et des petits poissons de toutes les couleurs. Et le meilleur pour la fin, on a aperçu une murène, une petite dizaine de tortues et un « petit » requin à pointe blanche. :)

A la terrasse d'un des nombreux bars

A la terrasse d'un des nombreux bars

Malheureusement, l’objectif principal de notre plongée était de voir des raies manta. Elles se baladent souvent dans le coin, un banc de 30 avait été aperçu la veille, mais nous n’avons pas eu cette chance… Tant pis, on reviendra!

Cocktail :)

Cocktail

Hors mis la plongée, Gili Trawangan, l’une des 3 iles, celle où nous avons posé bagages est assez animée. La rue principale longe la plage et est bordée d’hôtels, restaurants et bars tout le long. Le nuit tombée, c’est donc plutôt vivant et on ne s’est pas privé de se délecter de poisson frais grillé au barbecue! Allez, une raison de plus de revenir! Avec vous?