Singap’ is free: Carnets de voyage en Asie

A la découverte des Philippines et de Palawan: El Nido

Les Philippines, un peu comme la Malaisie, c’est un pays pour lequel nous n’avions pas beaucoup d’images en tête, excepté que c’est constitué d’une multitude d’îles et que ce n’est pas réputé pour être très sur. Et ce fut un vrai coup de cœur…

Pris en flagrant délit

Pris en flagrant délit

 

Après un départ mouvementé : perte des bagages de nos amis en visite, réservation des derniers billets d’avion vers 1-2h du mat’, deux petites heures de repos, le réveil sonne et nous voilà partis pour l’aéroport. De Singapour, nous avons volé à Manille puis Puerto Princesa pour finalement rejoindre El Nido en transports locaux. 7h de bus quand même, sur une route qui s’apparente souvent plus à une piste!

Bus local Philippin

Bus local Philippin

 

La route et les paysages sont sympas, air frais, on a plutôt apprécié ce trajet. El Nido est une baie perdue au nord de l’île de Palawan. L’activité quotidienne pour le touriste à El Nido est de partir pour la journée, sur une bangka, pour aller d’îles en lagons en plages cachées et/ou désertes et faire du snorkelling. On appelle ça du island hopping, des petits sauts de puce entre les iles!

Une ruelle d'El Nido

Une ruelle d'El Nido

 

La plage, devant l'hotel

La plage, devant l'hotel

 

 

Petit lexique pour les non initiés: la bangka est l’embarcation traditionnelle philippine, sorte de trimaran en bambous. Et c’est à bord de ce bateau que l’on part faire du snorkelling… à savoir, plongée en masque et tuba.

 

Vue depuis la plage de El Nido

Vue depuis la plage de El Nido

 

La journée est ponctuée d’un repas local, cuisiné sur une île au milieu de nulle part: crudités avec sauce vinaigre-soja, poisson, crabes et poulets grillés accompagnés de riz pour la suite, fruits frais tropicaux… Un régal. L’eau est d’un bleu transparent incroyablement claire et la roche noire est bien acérée, avec des falaises qui tombent à pic dans les lagons, ce qui donne un résultat excellent.

De l'eau cristalline

De l'eau cristalline

 

Si si, il y a bien 2 mètres d'eau

Si si, il y a bien 2 mètres d'eau

 

Le petit village d’El Nido est très agréable aussi, pas encore vraiment développé. On a particulièrement aimé un petit resto avec une hutte unique sur la plage, tenu par un autrichien attachant et un peu loufoque, qui nous a raconté sa vie mouvementée. (Eurasia grill, à tester!)

Pause déjeuner

Pause déjeuner

 

Le paysage féérique

Le paysage féérique

 

Coucher de soleil

Coucher de soleil

 

Notre retour à la réalité s’est effectué dans un petit avion à hélices après une journée à naviguer entre les îles, pour changer :)
Bref si vous voulez passer des vacances au soleil, dans des eaux chaudes et claires, à lézarder au soleil et à regarder poissons et autres tortues… El Nido ne vous décevra pas!

En bangka

En bangka

 

El Nido, coté village

El Nido, coté village

 

Survol d'iles paradisiaques

Survol d'iles paradisiaques

La suite des photos, bien sur!

 

 

 

infos pratiques

 

  • Pour aller à El Nido, le plus économique est de passer par Puerto Princesa (au départ de Manille). Zest Air y va, tout comme Cebu Pacific que nous avons pris sans regret.
  • Sur place, la fameuse rivière souterraine est en course pour être merveille naturelle du monde. Nous n’avons pas pu nous y arrêter.
  • Pour aller de Puerto Princesa à El Nido, par a route, compter 7h en mini van et 8h en bus locaux, non climatisés (mais sans fenêtre, donc on n’a pas trop eu chaud!) Les bus partent tous tôt le matin, ne trainez pas. un petit tour de tricycle pour aller à la gare des bus fera l’affaire. Le voyage vous coutera 350 PHP par personne l’aller simple.
  • Autre option pour quitter El Nido (ou pour y aller aussi, mais les places sont rares), prendre l’avion directement depuis El Nido jusque Manille avec ITI. Le vol simple coute environ 100 USD réservable seulement la semaine avant le départ à l’Art café de El Nido notamment.
  • A El Nido, nous vous recommandons chaudement l’hotel Entalula. 1200 PHP par nuit la chambre de 2, ajouter un supplément pour la clim. Propre, récent, personnel sympa et vue magnifique sur la baie!
  • Testez le restaurant Euro-Asia grill, le patron autrichien cuisine à merveille et est très sympa!

 

 

Hanoi, Vietnam

Hanoï est vraiment une ville à part. Parmi toutes les villes qu’il nous a été donné de visiter en Asie, c’est sans doute celle qui mélange le mieux un soupçon de modernisme avec son authenticité qui la rend si asiatique et si intéressante pour nous!

 

IMG_3056.JPG

Ça vit par ici!

Ce qui surprend quand on met les pieds ici pour la première fois, c’est l’activité permanente. Le bruit est omniprésent, la ville grouille, les motos circulent dans tous les sens, tout le monde est dehors, dans la rue, et ce du matin au soir!

Tout le monde sur ses 2 roues

Tout le monde sur ses 2 roues

Les motos sont omniprésentes, non seulement à Hanoi, mais dans tout le Viet Nam. On en compte officiellement 1 pour 5 Vietnamiens!! Conseil au voyageur qui essaie de traverser une rue: ne pas avoir peur et foncer! Si vous attendez que le flot de motos s’arrête ou se calme, vous ne traverserez jamais. Il faut se lancer, et les motos vous éviteront naturellement :)

Tout le monde a l’image du Viet Nam, ancienne colonie française où l’on parle encore Français au coin de la rue… Et bien je pense que les seuls francophones que l’on y a croisés étaient des touristes Français! L’héritage colonial est ailleurs. D’abord le pain! Tout comme au Cambodge ou au Laos (en fait, l’Indochine), on peut trouver du pain dans les restaurants, et même en vente dans la rue, sur le trottoir!

IMG_2927.JPG

La cathédrale de Hanoi

IMG_2936.JPG

Un café français, en face de la cathédrale

Ensuite, l’architecture, de nombreux bâtiments de l’administration française sont encore là et rappellent un peu notre histoire. Certains rappellent nos bons vieux lycées (Champo par ex.). Et puis les restos proposent de temps en temps des plats de chez nous, ou du vin, pastis, etc… sans parler des quelques cafés qui mettent l’eau à la bouche à n’importe quel Français en mal de viennoiseries :)

Hanoi, vous l’aurez compris, c’est une ville très animée! Et c’est peu de le dire. Dans le centre ville, a peu près toutes les rues sont bordées de marchands en tous genres, de restos, ou d’agences de voyage. Et à l’heure des repas, les trottoirs se recouvrent aussi de restaurants ambulants. Les locaux se réunissent autour d’un Pho (soupe de nouilles) sur de petits tabourets.

IMG_2999.JPG

Un restaurant populaire comme il en existe des centaines, improvisé sur le trottoir

IMG_3022.JPG

Marchand de pain dans la rue, avec le fameux casque militaire qui est devenu un accessoire de mode!

Outre l’animation, se balader dans les rues est un plaisir car elles recèlent de nombreux secrets. Contrairement à d’autres villes asiatiques où tous les temples et monastères sont inratables, montés sur un piédestal, on trouve à Hanoi des temples qui passent presque inaperçu dans les rues. Ils sont nombreux, et lorsque on s’y arrête et que l’on pénètre dans leur enceinte, le calme contraste avec l’animation extérieure. Il est facile de les rater, mais ce serait dommage alors, ouvrez les yeux!

De même, pleins de petites ruelles vous mèneront au milieu d’habitations où vivent les habitants de Hanoi, ça vaut le coup de s’y aventurer.

P1050333.JPG

Je vous coiffe comment?

IMG_2978.JPG

Pagode du lac Hoan Kiem

Et pour ceux qui préfèrent les grandes avenues, le quartier colonial est fait pour vous. De grands boulevards bordés d’arbres et de maisons toutes plus grandes et majestueuses que les autres y sont regroupés. Beaucoup d’ambassade ou de bâtiments officiels sympas à voir de l’extérieur, mais le principal attrait est le mausolée d’Ho Chi Minh. En soit, c’est un grand bâtiment gris, froid, silencieux avec au milieu le corps de l’oncle Hô qui repose dans un coffre de verre. On ne peut que marcher devant, pas le droit de s’arrêter, évidemment pas de photos, pas un mot ni un geste de travers sous peine de se faire reprendre par les gardes. L’attente est longue (près d’une heure avant d’entrer pour nous), et la « visite » rapide, pas plus d’une minute. Ce qu’on en retiendra, c’est plus l’ambiance qui y règne. La plupart des visiteurs sont des locaux, des Vietnamiens qui sont là pour se recueillir et honorer la mémoire du père de leur pays. Ils lui vouent une admiration incroyable, et ce n’est pas chez nous que l’on verrait une telle chose…

IMG_3119.JPG

Belle batisse

IMG_3127.JPG

Le mausolée d'Ho Chi Minh

Nous continuons notre visite de Hanoï avec le temple de la littérature (Van Mieu). Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, il n’a rien à voir avec la plupart des autres temples de la ville. Et pour cause, il a été conçu en tant qu’université en l’an 1070! Ce fût la première université du Vietnam et elle est à ce jour très bien conservée. Le temple est très grand et constitué d’une succession de cours, chacun ayant des bassins d’eau, bâtiments et végétations. On retrouve également des stèles érigées en l’honneur des premiers diplômés. Il est facile d’y passer une demi journée, et vous ne serez pas déçus!

IMG_3162.JPG

Temple de la littérature

IMG_3197.JPG

Pagode dans le temple

Et pour terminer le tour des monuments de la ville, un petit tour à l’opéra s’impose! Allez, je vous aide, il est fortement inspiré de notre Opéra Garnier à Paris!

En attendant, jetez un oeil à la galerie photos

IMG_3247.JPG

L'Opéra

Voilà pour notre première visite de Hanoi. Nous avons beaucoup apprécié, j’espère avoir l’occasion d’y retourner!

IMG_3002.JPG

Dans la rue à Hanoi

 

Détails pratiques

 

  • Depuis Hanoi, facile d’organiser quelques jours à Sapa ou à la baie d’Halong, ne ratez pas ça!
  • JetStar (http://www.jetstar.com/sg/en/home) propose des vols abordables au départ de Singapour avec une escale à Ho Chi Minh. Le vol Hi Chi Minh – Hanoi est beaucoup plus folklorique que les vols internationaux, le notre a été annulé, mais remplacé par un autre 2 heures plus tard. Edit 07/2011: Plus besoin d’escale, Jetstar voel directement de Singapour à Hanoi maintenant.
  • Tiger Airways (http://www.tigerairways.com/sg/en/index.php) propose aussi des vols directs Singapour – Hanoi.
  • Compter environ une heure de transport entre l’aéroport et le centre de Hanoi. De nombreux minibus font le trajet pour 4 USD. Départ du bureau VietNam airlines dans le centre de Hanoi.
  • Notre hôtel à Hanoi (http://hanoiastoriahotel.com.vn/) très correct, pas loin du centre (10 minutes à pieds) propose des chambres avec petit dej à partir de 25USD et peut aussi vous organiser des tours dans tout le nord du Viet Nam.
  • Arrêtez vous manger à Cha ca la vong, c’est délice. Plusieurs restaurants existent, le premier est dans le quartier des corporations, non loin du lac.
  • Nous avons pratiquement tout visité à pieds, si vous n’avez pas peur de marcher un peu, c’est faisable. Sinon, les taxis seront vos amis.

 

 

 

 

 

14 juillet à Singapour

Comme quelques autres compatriotes privilégiés, nous allons pouvoir assister ce 14 juillet à la cérémonie organisée par l’ambassadeur lors de la fête nationale!

Préparez le Champagne, on arrive! :)

shot_1310084876353.jpg

Invitation chez l'ambassadeur

Faites la queue, comme tout le monde!

 

Voici le genre de publicité que l’on peut voir à Singapour. Celle ci se trouve à coté d’un arrêt de bus, je trouve ça assez affligeant…

Merci de faire la queue

Merci de faire la queue

Pour les moins anglophones de nos nombreux lecteurs, la traduction littérale donne « Merci de faire la queue », et en tout petit dans le coin en bas à gauche « Ensemble, répandons la joie et la gentillesse »…, le tout étant orchestré par le mouvement singapourien de la gentillesse, oui oui!

Cet article fait un peu écho avec celui-ci où l’on s’étonnait de voir des gens danser dans la rue de manière à peu près spontanée. Les mouvements de spontanéité sont rares à Singapour et il semble que le gouvernement (qui est derrière ce mouvement) ait décidé de dicter la conduite de ses citoyens. Je vais peut être paraître un peu critique, mais n’oublions pas que Singapour est considéré comme une « démocratie autoritaire« , et que ses citoyens ont pris l’habitude d’attendre toutes sortes d’instructions… Alors il n’est pas rare de trouver des campagnes de publicité demandant aux gens de sourire, d’être gentils, ou de faire la queue!

Si on va plus loin, les Singapouriens sont de manière générale (très) peu entreprenant, il faut leur dicter la marche à suivre, sinon, ils n’avancent pas! Que ce soit à l’école ou dans le milieu professionnel, le manque d’initiative est criant…

Bon, mai je vous laisse, on me demande d’aller à table :p