Singap’ is free: Carnets de voyage en Asie

Kep et la campagne cambodgienne

Fin octobre, nous partons avec des amis pour Phnom Penh, capitale du Royaume du Cambodge. On avait réservé les billets longtemps à l’avance pour pas très cher, et quelques jours avant notre départ, on ne sait pas encore trop que faire là bas. Nous décidons de partir passer le week end dans le sud du Cambodge, à 2-3 heures au sud de Phnom Penh. Direction Kep, ou Kep sur mer si on s’en tient à l’héritage français encore présent au Cambodge. Le Cambodge n’est indépendant que depuis 1953, à la fin de la guerre d’Indochine.

A peine sorti de l’aéroport, on retrouve une ambiance quelque peu similaire aux autres pays que nous avons visité jusqu’à présent. Une différence nous frappe, les échoppes ambulantes ne vendent pas de nouilles frits ou chips à la crevette, mais bien du pain! Les Français ont laissé cette coutume, et la baguette semble être assez populaire. On s’en sert notamment pour préparer le fameux sandwich pâté…

Du pain

Du pain

Comme d’habitude, nous croisons des bus bondés jusque sur le toit, des voitures tractées par des boeufs, et des motos montées par 4 à 5 personnes! Après quelques heures de pistes et des paysages magnifiques entre rizières, campagne et quelques monts au loin, nous arrivons sur la côte sud du pays, dans la ville de Kep. Ce fut une ancienne cité balnéaire française, le parc voisin du Bokor abrite encore une ville fantôme avec des centres de loisirs, casinos construits pour l’occasion, mais qui ont par la suite été abandonnés…

En route pour Kep

En route pour Kep

Notre guesthouse est tenue par un Français, Jean-Luc qui nous aidé a préparé ce voyage. Le Bout Du Monde porte bien son nom, perché sur une colline, face à la mer… Nos huttes sont superbes, on y a tourné le film Holy Lola. D’ailleurs, si vous connaissez, peut être reconnaitrez vous quelques images…

La vue depuis notre hute

La vue depuis notre hute

Après un repas préparé au rythme du pays (premier contact avec le sandwich paté local), nous prenons la route, à cheval sur nos motos. C’est ma première sur une moto manuelle, et ça se fait bien!

En route

En route

Un plein, et marché conclu

Un plein, et marché conclu

C’est aussi la première fois que je double un éléphant sur la route…

Pas de but particulier à notre balade, on prend plaisir à découvrir la campagne, ainsi qu’à se reposer et déguster les plats locaux. L’amok de poisson est un vrai régal… Il s’agit d’un filet de poisson cuit dans une préparation à base d’oeuf (ça ressemble un peu à un flan, en plus liquide), et d’un mélange d’épices à la noix de coco.

Amok

Amok

Le lendemain, nous prenons un petit bateau pour aller sur l’île aux lapins, en face de Kep. L’eau est claire, et le temps semble avoir encore moins d’emprise sur cette petite île où se mélange population très locale et quelques touristes. Les plages sont sympas, l’eau est bonne. Les habitants y cultivent des algues.

Rabbit island

Rabbit island

Coucher de soleil à Kep

Coucher de soleil à Kep

Pour terminer notre voyage, retour à la capitale, Phnom Penh. Ce week end là se déroulait le Water festival (festival de l’eau) avec de nombreuses festivités et courses de bateau sur le fleuve qui traverse la ville.

Water festival

Water festival

Dans un bar colonial

Dans un bar colonial

Beaucoup de monde dans les rues, on a juste le temps d’apercevoir quelques temples, il faudra revenir les visiter, il est déjà l’heure de rentrer à Singapour…

Et le reste des photos…

 

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.